L’arrivée au plateau technique

A votre arrivée, merci de vous signaler à l’équipe d’accueil du plateau technique. Celle-ci se chargera par ailleurs de vos bons transports ou de contacter vos ambulanciers pour votre retour.

Le déroulement des séances

Pour certains traitements pelviens, il est indispensable de boire 500 ml d’eau 1heure avant la séance pour avoir la vessie pleine lors de celle-ci. Sauf précision contraire (tumeurs abdominales), vous n’avez pas besoin d’être à jeun lors du traitement. Dans certains cas, un régime particulier peut vous être prescrit, avec une surveillance régulière par la diététicienne de l’équipe.

A chaque séance, vous êtes installé-e rigoureusement dans la même position, définie lors du scanner de dosimétrie, dans votre contention personnalisée éventuelle. Les manipulateurs-trices utilisent les marques dessinées sur votre peau et/ou sur la contention pour votre positionnement. 

Des radiographies/coupes scanner sont faites très régulièrement pour s’assurer de votre positionnement et de la qualité du traitement, celui-ci devant se dérouler conformément à la dosimétrie.

Au moment de l'irradiation, vous êtes seul-e dans la salle. Un système audio-vidéo permet de rester en contact avec les manipulateurs-trices. Sauf technique particulière de radiothérapie asservie à la respiration (RAR ), vous respirez normalement tout au long de la séance. Pour les irradiations ORL, il importe de ne pas avaler pendant le traitement. 

Si vous êtes porteur-se d’un pacemaker ou d’un défibrillateur, celui-ci va nécessiter une surveillance particulière (monitoring lors de l’irradiation et un suivi régulier auprès de votre rythmologue. Celle-ci vous sera expliquée par votre médecin oncologue radiothérapeute.

Si vous êtes sous oxygène, celle-ci est bien entendu maintenue lors de votre séance.

Le rayonnement est indolore, invisible et non radioactif pour votre entourage.

La durée d’une séance est de l’ordre de 10 à 30 minutes selon la complexité du traitement. L’irradiation en elle-même ne durera que 3 à 4 minutes.

Vos rendez-vous sont planifiés par les manipulateurs-trices et vous sont donnés le jeudi ou le vendredi pour la semaine suivante. 

Durant le traitement il arrive que surviennent des modifications de votre anatomie (amaigrissement par exemple), nécessitant alors une nouvelle phase préparatoire (nouvelle contention mieux adaptée, nouveau scanner, nouvelle dosimétrie et nouvelle mise en place) pour adapter correctement votre traitement. Votre médecin oncologue radiothérapeute et l’équipe de manipulateurs-trices vous expliqueront les raisons et le déroulé de ces nouvelles étapes.

La surveillance en cours et à l’issue du traitement

Une consultation de surveillance hebdomadaire avec votre médecin oncologue radiothérapeute est prévue pour assurer votre suivi médical. Elle est couplée à l’une de vos séances. En cas de besoin, un médecin est toujours disponible.

Par ailleurs, vous pouvez solliciter d’autres professionnels de santé tout au long de votre traitement auprès de votre médecin oncologue radiothérapeute, de la cellule d’accueil ou de l’équipe de mainipulateurs-trices en charge de votre traitement : assistante sociale, psychologue ou psychiatre, diététicienne, équipe spécialiste de la douleur, socio-esthéticienne …

Une fois le traitement terminé, une consultation de fin de traitement est planifiée avec votre médecin oncologue radiothérapeute pour prévoir notamment les examens d’évaluation du traitement.

Particularités du Cyberknife

La phase préparatoire du traitement est très voisine de celle décrite ci-dessus. Les injections de produit de contraste iodé ainsi que les séances de mise en place sont rarement nécessaires.  En revanche, le traitement peut nécessiter la pose préalable de marqueurs radio-opaques (fiduciels ) 7 à 12 jours avant le scanner de dosimétrie .

Le nombre de séances est très restreint, toujours inférieur à 10 mais les séances sont parfois longues (plus d’une heure). Vous pourrez écouter de la musique pendant le traitement, si vous le souhaitez.