En quoi consiste le traitement ?

Le traitement utilise trois grandes armes : la chirurgie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées (médicaments), la radiothérapie (rayons) ; utilisées seules ou en association.

Vous recevrez un traitement adapté à votre cas.
Ce traitement sera différent si la tumeur est localisée ou non et selon le type de tumeur (non petites cellules ou petites cellules). Il tiendra compte de votre âge et de vos maladies associées.
Dans tous les cas, il est important de stopper votre consommation de tabac et de cannabis.
Si vous devez être opéré(e), continuer de fumer augmente le risque de complications post-opératoires. Par ailleurs, l'arrêt du tabac permet de diminuer le risque d'avoir un deuxième cancer du poumon, un autre cancer lié au tabac (larynx, vessie…), d'autres maladies pulmonaires comme l'emphysème, ou des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébrale, artérite, …). www.tabac-info.net

Une consultation de tabacologie est disponible à l’HEGP. Parlez-en avec votre médecin radiothérapeute .

 

La radiothérapie

Qu'est-ce que la radiothérapie ?

La radiothérapie est un traitement local destinée à détruire les cellules cancéreuses par l'utilisation de rayons X de haute énergie sur une zone très localisée du corps. La machine délivrant ce rayonnement s'appelle accélérateur [mettre le lien correspondant]. Pour les cas de cancers localisés aux bronches, la radiothérapie est effectuée sur le thorax.

Une chimiothérapie, dont le but est d'augmenter l'effet de l'irradiation, est souvent réalisée concomitamment. De même la radiothérapie thoracique peut être associée à la chirurgie ou dans certains cas, la remplacer. En complément de la chirurgie, la radiothérapie thoracique a lieu avant l'intervention pour réduire la taille de la tumeur, ou bien après l'intervention pour éliminer d'éventuelles cellules cancéreuses résiduelles.
La radiothérapie peut aussi être utile dans le traitement de certaines métastases situées au niveau du squelette ou du cerveau.
Enfin, dans le cancer à petites cellules du poumon, il est habituellement proposé une radiothérapie du cerveau pour prévenir l'apparition d'une atteinte cérébrale.

 

Comment est réalisée la radiothérapie ?
Quelle est la durée totale du traitement ?

En règle, la radiothérapie ne nécessite pas d'hospitalisation. En cas de chimiothérapie concomitante, celle-ci est réalisée en hôpital de jour (hospitalisation de moins d'une journée).
Toutefois, selon votre état général et le protocole de chimiothérapie requis, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire.
Lors de la première consultation, le médecin spécialiste radiothérapeute vous explique le principe du traitement, sa durée, le rythme des séances et les effets indésirables possibles.

Plusieurs étapes préalables au traitement proprement dit sont nécessaires à la réalisation de celui-ci : choix de la position de traitement, réalisation d'un système de contention , scanner de repérage, enregistrement de votre respiration (RPM) vérification sous la machine de traitement. Tous ces points techniques sont détaillés dans la rubrique Traitement Radiothérapeutique du site.

Au terme de cette préparation, des dessins sont tracés sur la peau de votre thorax. Ces repères, indispensables pour votre traitement, ne doivent pas être effacés lors de la toilette ni retracés par vous même.

Le traitement par radiothérapie comporte plusieurs séances successives. Elles sont réalisées par des technicien(nes) en radiothérapie. À chaque séance, le(la) technicien(ne) vous installe sur la table de traitement de l'accélérateur puis effectue les vérifications requises. Votre temps de présence dans le service de radiothérapie est de l'ordre d'une demi-heure.
Lors de la radiothérapie proprement dite, vous êtes seul(e) dans la salle de traitement, sous surveillance audiovisuelle. Le traitement lui même dure une minute environ et est indolore. Il importe que vous restiez le plus immobile possible pour une qualité optimale de votre traitement. Dans certains cas, le traitement s'effectue inspiration bloquée (en savoir plus), si votre état respiratoire le permet.

Pour une radiothérapie effectuée au niveau thoracique, la durée totale varie selon les cas :

  •     En cas de chirurgie associée : la radiothérapie dure de 5 semaines à 6 semaines consécutives.
  •     En l'absence de chirurgie : la radiothérapie dure de 6 à 7 semaines consécutives. Les séances ont lieu quatre ou cinq jours par semaine (consécutifs ou non), le plus souvent à raison d'une séance par jour. Ce rythme peut cependant être adapté à chaque cas particulier. Les séances sont moins nombreuses et plus espacées pour les autres régions du corps traitées par radiothérapie dans le cas de métastases de votre cancer bronchique.