Le traitement utilise la chirurgie, la radiothérapie, la curiethérapie, la chimiothérapie et l’hormonothérapie utilisées seules ou en association.

Vous recevrez un traitement adapté à votre cas. Ce traitement sera différent si la tumeur est localisée ou non. Il tiendra compte de votre âge et de vos maladies associées.

De façon générale :

Sauf contre-indication à l’anesthésie ou présence de métastases multiples, la chirurgie est toujours le premier temps du traitement. Elle comporte le retrait de l’utérus, du col, des trompes et des ovaires (hystérectomie totale avec annexectomie bilatérale). Une exploration des ganglions pelviens voire lombo-aortiques est habituellement recommandée (procédure du ganglion sentinelle ou curage ganglionnaire).

En fonction de l’extension de la tumeur, de l’âge et du type de cancer (type I ou type II) et des caractéristiques biologiques de la tumeur, un traitement post-opératoire peut être nécessaire. Les décisions de traitement post-opératoire sont volontiers complexes, toujours retenues en réunion de concertation pluridisciplinaire.

Il peut s’agir de

  • curiethérapie de fond vaginal pour  les tumeurs limitées à l’endomètre ou au myomètre
  • radiothérapie pelvienne suivie de curiethérapie de fond vaginal , notamment en l’absence d’exploration des ganglions ou devant des caractéristiques biologiques particulières de la tumeur (embols par exemple)
  • chimiothérapie suivie de radiothérapie / radio chimiothérapie concomitante puis de curiethérapie pour les tumeurs dépassant l’utérus
  • Les tumeurs plus étendues, dépassant le pelvis (métastases, ganglions en dehors de l’abdomen) sont habituellement traitées par chimiothérapie ou hormonothérapie. La participation à un essai thérapeutique d’immunothérapie peut vous être proposée.