Quels sont les effets secondaires qui peuvent survenir pendant la radiothérapie ?

Les réactions secondaires qui apparaissent lors d'une irradiation ne s'observent que sur les régions traitées et surviennent en générale de manière différée de 2 à 3 semaines après le début du traitement. Il s'agit principalement d'une irritation de la peau avec des rougeurs, des démangeaisons. On peut observer également un œdème du sein qui peut persister même après le traitement. Une discrète pigmentation de la peau peut persister plusieurs mois après la fin de l'irradiation. En cas d'irradiation de l'aisselle, on peut noter une diminution de la pilosité axillaire.

L'irradiation des ganglions de la chaîne mammaire interne peut générer une irritation de l'œsophage avec une gène pour avaler.

Une fatigue peut aussi être observée. Elle est en générale en rapport avec les allers et venues du transport.

 

Quels sont les séquelles qui peuvent survenir à long terme ?

Les séquelles sont actuellement exceptionnelles. On peut cependant noter des réactions à type de rétraction du sein ou de gonflement modéré du bras (lymphoedème) qui est plus fréquent en cas d'association d'un curage des ganglions de l'aisselle avec une irradiation de l'aire axillaire.

 

D'autres effets secondaires peuvent être décrits :

  • oedème et inflammation de l'œsophage
  • douleur de la zone traitée
  • perte de la souplesse de la peau sous la cicatrice, et un aspect de couperose de la peau
  • fibrose d'une petite portion du poumon adjacent n'entraînant en règle aucune gêne mais visible sur les examens radiologiques

 

Quels sont les mesures et les précautions à prendre pendant le traitement ?

A éviter :

  •     Les bains afin de ne pas effacer les marques de repositionnement.
  •     La piscine est à éviter pendant le traitement mais reste conseillée après le traitement.
  •     L'exposition du buste au soleil.
  •     Les produits cosmétiques sur la zone traitée pendant le traitement L'aisselle : ni déodorant, ni épilation. Pas de lait ou d'eau de toilette.
  •     Les prélèvements de sang et la prise de la tension artérielle du côté traité en cas de curage axillaire.

A faire :

  •     On doit privilégier les douches quotidiennes avec une eau tiède et un savon surgras ou un pain dermatologique et sécher sans frotter.
  •     Porter un soutien-gorge en coton sans armature.
  •     Choisir des vêtements amples confortables en coton ou en fibres naturelles.
  •     Soigner attentivement les petites blessures du côté traité en cas de curage axillaire.

 

Comment se passe la surveillance pendant le traitement ?

Durant toute la période de traitement, vous aurez une consultation hebdomadaire avec votre médecin qui s'assurera du bon déroulement du traitement et évaluera les effets secondaires et la tolérance du traitement.
De plus, l'équipe des techniciens est à votre écoute afin de répondre aux questions que vous vous posez.