Cette phase préparatoire nécessite le bon positionnement du patient, la fabrication éventuelle de moyens de contention.

 

Déroulement d’un examen au scanneur simulateur

Sa durée est de l’ordre de 30 minutes à 1 heure
Le positionnement du patient va obéir à différents critères :

  • Une bonne reproductibilité de la mise en place
  • Un confort suffisant pour éviter des mouvements dus à la fatigue
  • L'âge et la capacité physique du patient

La qualité du repositionnement du patient est primordiale pour assurer une excellente qualité de traitement.
Selon la localisation à traiter le patient sera placé sur le dos, sur le ventre ou sur le côté.
Il sera aligné à l’aide de repères anatomiques simples et d’un système de lasers.
Certaines positions de traitement vont nécessiter l’utilisation de moyens de contention permettant d’immobiliser au mieux le patient (Blue Bag, etc).

 

Pour les irradiations de la tête et du cou :

Il est utilisé un support adapté à la table de traitement sur lequel le manipulateur va fixer des cales pour poser la tête et le cou du patient selon la position décidée par le médecin radiothérapeute.
Puis le manipulateur fabrique un masque thermoformé à partir de plaques de plastique rigides devenant malléables sous l’action de la chaleur et moulant la tête, le cou et la partie supérieure du thorax dans la position recherchée.

 


Ce masque thermoformé personnalisé durcira rapidement et sera réutilisé en le clippant sur le support lors de chaque séance de traitement.

 

Pour l’irradiation de la glande mammaire :

Le manipulateur utilisera un plan incliné modulable pour horizontaliser la paroi thoracique.
Des accessoires seront fixés sur ce plan incliné pour maintenir les bras et la tête du patient dans la position souhaitée.

 

Pour l’irradiation du thorax et de l'abdomen :

Dans certains cas de la mousse de polyuréthane sera utilisée.
Il s’agira de mélanger deux composants et de les répandre dans un sac plastique englobant une coque en polystyrène.
Le patient s’étend sur cette coque en polystyrène dans la position souhaitée par le médecin. Le produit se répand tout autour du lui et vient ainsi prendre l’empreinte de son dos et de la position de ses bras et ses épaules avant de durcir.
Il en résulte un moule personnalisé qui sera utilisé chaque jour du traitement, le patient venant reprendre sa position à l’intérieur de celui-ci.


Pour l’irradiation du pelvis :

Un cale pieds et un cale genoux, seront utilisés avec le même souci de reproductibilité du positionnement.

Au cours de cet examen, des repères simples constitués de billes de plomb seront placés sur la peau du patient ou sur les matériaux de contention, parfaitement visibles en scanographie. Ces billes de plomb, une fois l’examen terminé, seront remplacées par des marques tracées sur la peau du patient à l’aide de feutre et protégées par des plastiques collants transparents. Ces repères serviront de moyen supplémentaire pour repositionner le patient.


Il est souvent nécessaire de procéder à une injection de produit de contraste (produit iodé) ou de réaliser une opacification pour mieux visualiser certaines structures anatomiques lors de l’acquisition des images.