Quels sont les effets indésirables en cours de radiothérapie ?

 

Pendant le traitement, une consultation hebdomadaire avec votre médecin radiothérapeute est indispensable. Elle peut bien entendu être plus fréquente si votre état de santé le nécessite.
Les effets indésirables possibles dépendent de la dose de radiothérapie administrée ainsi que de la zone traitée. Les principaux effets indésirables sont les suivants :

  • La fatigue: Elle est fréquente, liée autant aux déplacements quotidiens qu'au traitement lui-même. Il importe que vous vous octroyiez des périodes de repos ou de sieste dans la journée si vous en ressentez le besoin.
  • L'irritation de l'oesophage: C'est l'effet indésirable le plus fréquent. Il se manifeste par une gêne pour avaler, apparaissant vers la troisième semaine de traitement. Il est préférable d'éviter les aliments acides (jus de fruits, vinaigrette…), les épices, les boissons gazeuses et alcoolisées et de privilégier les aliments mous ou hachés (pâtes, purées, soupes, entremets, compotes …). N'hésitez pas à demander conseil à une diététicienne en cas de besoin. Des pansements oesophagiens sous forme de gels ainsi que la prise de faibles doses de cortisone pendant quelques jours peuvent vous soulager. Cette irritation disparaît dans le mois suivant la fin de la radiothérapie.
  • L'irritation de la peau: En fin de traitement, votre peau peut devenir rouge et sensible, comme lors d'un coup de soleil, mais dans la zone traitée uniquement. Cette irritation peut s'accompagner de démangeaisons. Ces désagréments sont en général minimes et transitoires. Cependant, une pigmentation plus marquée de la peau peut persister plusieurs mois. Dès le début de la radiothérapie, il est conseillé d'utiliser un savon surgras pour votre toilette et d'éviter les parfums sur la zone traitée et les bains en piscine. Une application locale et régulière de crème hydratante peut vous soulager. N'utilisez que les crèmes recommandées par votre radiothérapeute.
  • La toux et l'essoufflement: En fin de traitement, vous pouvez vous sentir essoufflé(e) pendant quelques semaines en raison d'une inflammation de la région pulmonaire irradiée. Un traitement par cortisone vous est alors prescrit et une surveillance médicale rapprochée conseillée.

Ces effets indésirables cessent en quelques jours à l'aide d'un traitement symptomatique prescrit par votre médecin radiothérapeute. Les séances d'irradiation sont exceptionnellement suspendues en raison d'une mauvaise tolérance. N'hésitez pas à signaler à l'équipe de radiothérapie les divers symptômes dont vous souffrez pour être soulagé(e) le plus rapidement possible.

 

Remarque :
La perte des cheveux ne s'observe pas lors de la radiothérapie thoracique, en l'absence de chimiothérapie. Elle ne survient que lors des irradiations du crâne. Elle est alors le plus souvent transitoire, parfois définitive selon la dose de radiothérapie délivrée. Votre médecin radiothérapeute vous en informera lors de la première consultation. Le cas échéant, une prothèse capillaire vous sera prescrite.

 

 

Y a t'il des effets indésirables à long terme ?

 

Les éventuels effets toxiques tardifs de la radiothérapie thoracique sont à présent devenus rares grâce aux progrès techniques et à la meilleure connaissance de la physiologie.
Néanmoins certains effets peuvent tout de même survenir :

  • La pneumonie chronique (pneumopathie radique) se traduit par l'apparition d'un essoufflement de plus en plus marqué dans les mois suivant la fin de la radiothérapie, en raison d'une inflammation puis d'une fibrose de la région pulmonaire irradiée. Son traitement repose essentiellement sur la cortisone.
  • Des infections respiratoires : La radiothérapie thoracique peut fragiliser les poumons et prédisposer aux infections bronchiques ou pulmonaires. Les antibiotiques et la kinésithérapie respiratoire sont généralement rapidement efficaces. La vaccination anti-grippale annuelle est ensuite fortement recommandée, lorsque l’ensemble du traitement est terminé.
  • Une pleurésie (liquide apparaissant dans la plèvre, enveloppe entourant le poumon) ou une péricardite (liquide apparaissant dans le péricarde, enveloppe entourant le coeur) peuvent survenir, parfois plusieurs années après le traitement par radiothérapie. Une ponction pleurale ou péricardique peut être nécessaire pour évacuer et analyser le liquide.