Dans bien des cas, les traitements détruisent toutes les cellules cancéreuses. Cependant, on ne dispose jamais de certitude absolue.

Le traitement fini, une surveillance régulière sera donc organisée sur plusieurs années. Elle permettra d'apprécier le résultat des traitements et leurs effets secondaires, et de dépister toute rechute.

Lors de leur présentation initiale, environ 30% des tumeurs malignes sont d'emblée métastatiques et généralement incurables pour l'instant.
Pour les autres, tumeurs locales ou locorégionales, le traitement curateur est assuré par la chirurgie dans 60% des cas, la radiothérapie dans 30% des cas, et la chimiothérapie dans 5% des cas.

Malgré un traitement apparemment curateur, environ la moitié des patients vont présenter une récidive locorégionale dans le site initial de la tumeur ou une métastase à distance.

Certains cancers (gliomes malins par exemple) récidivent quasi-exclusivement localement. D'autres récidivent majoritairement sous forme de métastases (sein, sarcomes par exemple). Pour d'autres, les événements se répartissent également entre récidives locorégionales et métastases (rectum, poumon par exemple).